Comptons les moutons …

Comme nous vous l’avons promis dernièrement, voici une histoire pour vous illustrer le fonctionnement de l’emailing long.
Elle s’intitule « Comptons les moutons » et elle se passe en Orient au XIe siècle.

Pour s’endormir, tous les soirs, un roi se fait raconter des histoires, 3 généralement. Un soir, le roi est tellement passionné qu’il est toujours éveillé après ces 3 récits. Il en demande donc 2 autres, mais le résultat est identique, il ne s’est toujours pas endormi. Il demande alors au conteur de lui raconter une histoire très longue.
Le conteur lui parle alors d’un paysan aisé qui a reçu un héritage conséquent et s’en est allé acheter 2000 moutons au marché qui se trouve sur l’autre rive. Durant le chemin du retour avec ses 2000 moutons, un orage éclate et il se met à l’abri. Quand l’orage est fini, il reprend la route. Mais en arrivant au pont, il s’aperçoit qu’il a été détruit. Il ne peut plus traverser. Il longe donc la berge et finit par trouver une minuscule barque qui a survécu. Seulement, il ne peut transporter qu’une personne et 2 moutons à chaque voyage. Il commence donc à faire traverser les moutons 1 et 2, puis il revient, les moutons 3 et 4, puis il revient, il embarque les moutons 5 et 6 et, etc.
Après avoir mentionné les moutons 19 et 20, le conteur s’endort. De son côté, le roi est toujours éveillé, il souhaite connaître la fin de l’histoire. Il réveille son conteur et lui demande la suite. Ce dernier lui dit alors : « Sire, comptez les moutons par groupe de deux en les faisant passer sur l’autre berge. Vous vous endormirez avant d’avoir pu faire passer tous les moutons. Je vous raconterai la fin demain ». Et effectivement, le roi s’endormit avant d’avoir pu atteindre le nombre de 2000. 

Enseignements de l’email par rapport à un email long ? 

La plupart des experts de l’email conseillent de préférence l’emailing court mais qui est captivant. Mais, il faut savoir qu’une histoire peut être une bonne source de réflexion. Comme sur celle contée ci-dessus, quand une histoire vous intéresse, vous ne vous apercevez même plus de sa longueur, tellement vous voulez savoir la fin. Idem, cela peut s’appliquer sur l’emailing.

Effectivement, avant d’acheter un produit complexe, les clients prennent le temps de le découvrir de peur de regretter leur achat. Et actuellement, il existe beaucoup de concurrents sur le marché. Et les gens, surtout les professionnels préfèrent minimiser les risques. Il leur faut un maximum d’informations pour pouvoir se décider sur quel produit et sur quelle marque miser.

Vous l’avez compris, le mythe de l’email court peut vous faire perdre beaucoup d’argent. Certaines situations nécessitent des emails courts. Mais dans certains cas, il est plus prudent de faire un email long et détaillé pour aider l’internaute à mieux connaître le produit et à faire son choix. Toutefois, souvenez-vous que seuls votre marché et votre offre vous indiqueront la longueur de votre email.

Vous cherchez des réponses à des interrogations sur le canal emailing ? Consultez nos prestations.