Enquête sur le futur de l’emailing

enquete-futur-emailing

Mailjet, un acteur dans le secteur du routage, a réalisé une étude que nous allons aborder cette semaine.
Toute personne qui souhaite intervenir sur un domaine se doit de bien l’étudier. Il est essentiel de toujours reconsidérer ses doutes et ses certitudes.

Ainsi, plus un domaine est examiné à fond, plus les chances d’avoir du succès seront grandes…

En menant une étude sur le marché, vous pourrez disposer de nombreuses informations qui vous conduiront à la réflexion. L’évaluation de l’avenir de l’emailing représentait d’ailleurs le but de l’étude Mailjet.

Cette étude a été réalisée auprès de 2000 consommateurs en France et au Royaume-Uni.

Étude Mailjet : quelques résultats

Selon 82% des répondants, l’email constituera encore pour 10 ans le principal support de communication.

75% d’entre eux pensent que Facebook sera encore employé dans 10 ans. 58% déclarent que Pinterest ne sera plus utilisé dans 10 ans. Pour 50%, Snapchat sera complètement délaissé dans 10 ans.

Bien que l’email soit régulièrement enterré, il résiste toujours autant. Il figure parmi les mobiliers. Ce qui est intéressant dans ces résultats c’est l’étude de la durabilité des moyens de communication. Aussi, un media jeune est plus enclin à ne pas durer. Prenons ainsi l’exemple de Pinterest (créé en mars 2010) et de Snapchat (septembre 2011). Comme ils ont moins de 10 ans d’existence, les répondants sont perplexes quant au futur de ces supports de communication.

Lancé au mois de février 2004, Facebook réunit pour sa part près de 75% d’avis favorables.

Conclusion sur le futur de l’emailing
L’emailing est enraciné dans notre mode de vie.

Il est particulièrement utilisé dans le quotidien professionnel.

Bien évidemment, dans 10 ans, l’aspect de l’email sera très différent de sa forme actuelle.

On devrait même voir le renforcement du couplage réseaux sociaux/email.

Bref, allons en arrière et analysons l’email des années 2007.

En ces temps, il était plus facile de constituer des bases de données étant donné qu’il y avait moins de segmentation. Vous aviez alors la possibilité d’obtenir un grand nombre d’informations en vous inscrivant à un livre blanc ou en gagnant une réduction.

À l’heure actuelle, dans le cadre d’un premier contact, le nom et l’email constituent en général les principales données que l’on recueillera.

Par la suite, essayer d’enrichir petit à petit les informations de chaque email est important, et ce, qu’il ait été recueilli avec un téléphone, une adresse postale ou bien des centres d’intérêt.

Rien n’est constant, la clé de toute réussite réside dans une perpétuelle remise en question.

Vous avez des besoins de bases emails Dirigeants décideurs qualifiées.

Visitez notre site de ventes de bases emails fichiers-email.com